Quelles missions pour les DSI dans 5 ans ?

Jeudi 18 février 2015, Amphithéâtre Becquerel, Ecole Polytechnique, Palaiseau



Coordination scientifique:

  • Bernard Monnier (MIM)
  • Roland Seneor (Ecole Polytechnique)



Téléchargez l'affiche du séminaire
...et le programme


Introduction

On constate des changements majeurs dans la stratégie de nos entreprises pour gagner la croissance et la compétitivité nécessaires à leur survie. Cela impacte fortement l’environnement des salariés et leur façon de travailler.

Le DSI doit tenir compte de ce contexte et redéfinir une nouvelle stratégie en appui de celle de l’entreprise.

Parmi la grande diversité de solutions possibles envisagées pour résoudre ces problématiques, on peut citer quelques exemples pour illustrer les modifications profondes dont les DSI devront tenir compte et qu’il sera nécessaire d’accompagner :

  • Le Cloud Computing :
    • L'hébergement technique et applicatif externalisé
    • L'accès aux solutions par les maîtrises d'ouvrage
  • L'agilité nécessaire dans le time de “Time to Market” de plus en plus court
  • Le BIG DATA et la customerization : approche individualisée des offres
  • Le BOYD : l'usage de technologie personnelle au sein de l'entreprise
  • L'alignement stratégique du SI : Comment passer de DI à DSI ?
  • L’innovation ouverte (R&D collaborative, diversité des SI, partage, …)
  • Evolution des matériels (diversité, diminution des coûts, nouveaux business models, BYOD, …)
  • Approche des coûts orientés ROI
  • Rapprochement des Directions sécurité et informatique, en évitant les luttes de pouvoir trop souvent existantes.

Le séminaire du 3 décembre 2015 devrait permettre de converger vers les nouvelles problématiques liées à ces changements quelquefois radicaux, pour réfléchir ensuite ensemble à des solutions qui pourraient provenir notamment du concept de “Cloud Computing”.


Programme

08h45-09h15Accueil & café
9h15-9h25 Bernard Monnier & Roland Seneor MIM & Ecole Polytechnique Introduction
9h25-9h55 Philippe Wlodyka DSI Ecole Polytechnique DSI : grandeur et servitude digitale
9h55-10h25 Jean-Pierre Choulet ESSEC Business SchoolFaut-il encore un DSI ?
10h25-10h50 Jean SassDSI DassaultUne Direction Générale pour le Système d'Information ?
10h50-11h15 Pause café
11h15-11h40 Jean Latière SAP EMEA Le CIO peut-il devenir le CDO ?
11h40-12h05 Alban SchmutzOVH Les nouveaux DSI : stratèges ou opérateurs ?
12h05-12h25 Me Nathalie PuigserverP3B AvocatsLes incidences juridiques de la transformation des DSI : responsabilités, risques, contractualisation, encadrement. Nul DSI n’est censé ignorer la loi…
12h25-14h15 Déjeuner buffet au salon de Marbre
14h15-14h45 Patrice Trousset MicrosoftInnovation technologique : amie ou ennemie du DSI ?
14h45-15h15 Bernard Duverneuil CIGREFLa fonction SI à l'horizon 2020
15h15-15h45 Michel VolleInstitut de l'iconomieLe DSI au coeur du cyclone de l'informatisation
15h45-16h00 Pause café
16h00-16h25 Camille SalinesiUniversité Paris 1, CRI Innovante et stable : l'injonction contradictoire de l'informatique d'entreprise à l'aube du XXIème siècle
16h25-16h50 Franck NassahPAC Quel impact pour les DSI de la montée en puissance des directions métiers ?
16h50-17h10 Catherine LucasNavigacomLa DSI est-elle cloudifiable ?
17h10-17h30 Hélène SolCHU de GrenobleDSI hospitalier = Shiva prédictif
17h30-17h45 Bernard Monnier & Roland SeneorConclusion


Résumés des présentations

Philippe Wlodyka DSI : grandeur et servitude digitale

Cette première intervention proposera un tour d’horizon partisan, d’un métier et de ses perspectives. Responsable informatique, Directeur informatique, DSI(O), CIO, CDO, VP Numérique, autant de fonctions au contour très différent selon le secteur d’activité, les équipes, le dirigeant et in fine la personnalité du DSI.

Il n’y a pas un profil de DSI, mais un métier perpétuellement réinventé depuis l’origine selon un rythme aussi violent que la pénétration du digital dans nos vies, dans la société et dans nos entreprises. Alors, le DSI a-t-il enfin sa chance dans l’entreprise ou bien le cloud vaporisera-t-il le DSI, doit-il y avoir un gagnant et un perdant dans le bras de fer entre le DAF, le Directeur Marketing et le DSI, le CDO est-il l’avenir du CIO, faut-il choyer ou licencier votre DSI et surtout pourquoi devenir DSI à l’heure des startups, voilà quelques unes des questions qui constitueront la mise en jambe de cette journée consacrée par l’association Aristote au métier de DSI.

Jean-Pierre Choulet Faut-il encore un DSI ?

Au moment où les outils digitaux sont accessibles à tous, bien sûr au grand public mais aussi à l'intérieur de l'entreprise, au moment où tout un chacun peut invoquer les services en ligne offerts par le cloud pour paramétrer les processus de son métier, voire à plus grande échelle de son organisation, la question se pose de l'identité des DSI et de leur rôle. Peut-on commencer à imaginer un monde sans DSI ? Ou bien quel rôle refondé peut-on imaginer ? Plus proche de l'innovation produit et service de l'entreprise que de l'ordonnancement des processus et des outils ?

Jean Sass Une Direction Générale pour le Système d'Information ?

Les fonctions “coeur de métier” des grandes entreprises sont pilotées par des Directeurs Généraux (Executive Vice-Président) qui participent au Comité de Direction.

La fonction Système d'Information est-elle une fonction “coeur de métier” et doit-elle être gérée en tant que telle ? Est-ce une “commodité” comme semble l'indiquer l'ISO 9001, ou un outil essentiel de la performance, ou les deux à la fois ?

Les enjeux du numérique dans l'industrie aéronautique seront rappelés et permettront de décrire les nouveaux contours des fonctions de management liés au Système d'Information dans ce contexte. Le parcours et le profil de ces nouveaux managers seront évoqués. Les arguments pour faire de la fonction Système d'Information une fonction “coeur de métier” seront avancés.

Jean Latière Le CIO peut-il devenir le CDO ?

Le besoin impérieux de réussir la transformation numérique de l’entreprise doit imposer aux Directions métiers et à la Direction des Systèmes d’Information une collaboration sans précédent; s’agissant du rôle du DSI et de son devenir, il existe une formule bien connue : le CIO est un C-Level ; à lui d’être assis autour de la table du Comex pour ne pas être sur la table.

Nathalie Puigserver Les incidences juridiques de la transformation des DSI : responsabilités, risques, contractualisation, encadrement. Nul DSI n'est censé ignorer la loi…

Dans un environnement numérique de plus en plus complexe et omniprésent dans l’entreprise, face aux nouveaux usages et aux nouvelles pratiques, la responsabilité technique du DSI ne cesse de croître et elle s’accompagne également d’une responsabilité juridique plus importante. Le DSI doit intégrer la dimension juridique dans les projets informatiques de son entreprise pour anticiper toute problématique éventuelle et ne pas risquer d’engager sa propre responsabilité et celle de son entreprise.

Patrice Trousset Innovation technologique : amie ou ennemie du DSI ?

Patrice Trousset, DSI de Microsoft vous fera part de ses expériences et partagera en toute transparence les solutions et changement en cours au sein de l’IT de Microsoft pour répondre aux nouveaux enjeux de l’entreprise où la DSI joue un rôle stratégique. Parmi les thématiques abordées :

  • Mieux comprendre le contexte actuel : les bouleversements technologiques liés au numérique
  • Le métier de DSI en pleine mutation : les nouveaux enjeux
  • Comment trouver le parfait équilibre entre recherche d’innovation et respect de l’organisation ?
  • La DSI en mode startup
  • Principes de transformation en assurant sécurité et protection des données
Bernard DuverneuilLa fonction SI à l'horizon 2020 !

Quelle sera la contribution de la Fonction SI à la transformation numérique de l’entreprise ? Les défis portent sur des domaines tels que l’innovation ouverte, les données, la collaboration, les compétences ou encore la sécurité. S'il sont des enjeux transverses pour l’entreprise, ils n’en appellent pas moins des réponses et des contributions de la Fonction SI.

Michel Volle Le DSI au coeur du cyclone de l'informatisation

Le métier de DSI est l'un des plus difficiles qui soit. Il fait collaborer des spécialités diverses et délimite ce qui est fait en interne et ce qui est confié à des fournisseurs, le tout dans un contexte technique évolutif et tandis que l'informatisation transforme les produits de l'entreprise, leurs processus de production, la relation avec les clients, la forme de la concurrence etc. Il faut qu'il puisse aider l'entreprise à définir une stratégie qui tirera parti des possibilités qu'offre l'informatisation tout en maîtrisant les risques qui les accompagnent.

Camille Salinesi Innovante et stable : l'injonction contradictoire de l'informatique d'entreprise à l'aube du XXIème siècle

On assiste aujourd'hui à une transformation radicale dans laquelle s’imposent le besoin d’innover, le test and learn et la pression du “time to delivery” ! Cette révolution technologique, mais aussi stratégique, offre de nouvelles perspectives aux DSI. En effet, les DSI doivent se concentrer plus que jamais sur la transformation de l’entreprise, tout en conservant la préoccupation essentielle pour les besoins métier. Ainsi selon l’étude de Gartner, en 2020, les dépenses opérationnelles IT seront divisées par deux tandis que celles consacrées à l’innovation seront triplées. Or, en dehors de cas isolés de succès tels que Google, Apple, Facebook, ou Amazone, les DSI ne disposent pas encore de modèle de bonnes pratiques, ni de référentiel qui aident à réussir ce challenge d’innovation tout en maintenant le SI opérationnel, fiable et sécurisé. Quelle démarche la DSI doit-elle adopter pour asseoir sa légitimité de promoteur d’innovation ? Quelles sont les bonnes pratiques et les risques

Franck Nassah Quel impact pour les DSI de la montée en puissance des directions métiers ?

Les besoins des entreprises utilisatrices en termes d’informatique sont de plus en plus orientés autour des usages. C’est pourquoi les directions métiers jouent un rôle de plus en plus important dans les décisions autour des projets informatiques. Selon une analyse de PAC sur le marché français, plus de 30% des achats de services IT auprès de fournisseurs externes sont d’ores et déjà décidés par les directions métiers. Cette tendance va prendre de l’ampleur dans les années à venir. Les directions informatiques doivent donc faire évoluer leur positionnement pour devenir de vrais partenaires des directions métiers. Sans cela, elles risquent de « perdre la main » et de devenir uniquement une fonction support à l’exploitation du SI.

Hélène Sol DSI hospitalier = Shiva prédictif

Le DSI d’un centre hospitalier se doit de posséder de multiples facettes ; il se doit d’être geek, stratège, visionnaire, analyste, grand organisateur (GO), manager, meneur d’hommes, abstracteur mais aussi alchimiste, technicien, connaître les métiers (on dénombre jusqu’à 180 métiers différents dans un hôpital), gestionnaire, juriste, négociateur, un peu économiste aussi… Ses décisions se font en prise de risque quasi permanent. Comment le DSI s’en sort-il dans tous ces paradigmes ? Comment occupe-t-il pleinement sa place dans l’organigramme ? Quelques secrets seront dévoilés…


Speakers, chairs, committee members

Bernard Monnier Roland Seneor Régine LombardJean Latière
Camille Salinesi Michel Volle Philippe Wlodyka Bernard Duverneuil
Nathalie Puigserver Franck Nassah Jean-Pierre Choulet Patrice Trousset
Alban Schmutz Jean Sass Hélène Sol Catherine Lucas
les_dsi_et_leurs_avatars.txt · Dernière modification: 2016/02/07 18:26 par thle
CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 3.0 Unported
www.chimeric.de Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0