« L'Open data dans tous ses états, Open science, RGPD »


Séminaire Mercredi 21 mars 2018

à l'Ecole Polytechnique à Palaiseau, Amphithéâtre Becquerel







Introduction

« Open », ce mot clé est devenu l’un des plus utilisés dans la plupart des journaux, revues ou documents sur Internet, tant utilisé qu’il en devient galvaudé : open source, open data, open hardware, open innovation, open science, … quelle réalité derrière ces expressions ?

On est passé d’un monde fermé avant les années 2000, règne de la confidentialité, à des organisations ouvertes. L’ouverture est devenue une obligation pour innover, pour partager les risques, compléter les offres par des éléments différenciant provenant de partenaires complémentaires.

Cette ouverture est aujourd’hui prônée au plus haut niveau de l’état. On parle d’open data dans les différents ministères pour permettre aux startups de créer de la valeur grâce à ce trésor précieux que représente la data et que les GAFA ont su utiliser pour réussir à devenir des leaders. On parle d’open science pour rendre accessible la connaissance aux entrepreneurs et leur permettre de créer de la valeur grâce aux résultats de la recherche.

Cette stratégie d’ouverture est louable mais il n’en demeure pas moins qu’elle est délicate à appréhender, tant au niveau de la production que de l’utilisation. La journée sera consacrée à proposer un éclairage sur ces deux points.

Les questions liées à la production et la diffusion de données issues de différents domaines seront présentées par des responsables d’administrations disposant de données importantes à mettre à disposition.

Les questions d’utilisation seront abordées par des professionnels du secteur privé, des entrepreneurs, des juristes, des avocats…

Compte tenu de l’actualité du sujet, un focus sera mis sur le cas particulier d’utilisation de données personnelles, afin d’évoquer la mise en application dès le 26 mai 2018 du Règlement Général européen sur la Protection des Données (RGPD, en anglais GDPR, General Data Protection Regulation). La CNIL, les juristes et les professionnels touchés par cette nouvelle réglementation nous parleront de leur solution pour satisfaire aux exigences de ce nouveau règlement.




Coordination scientifique :

* Bernard Monnier (MIM)
* Valérie Masson-Patrimonio (École Polytechnique)
* Christophe Calvin (CEA)
* Olivier Seznec (Sensing Vision)







Partenaire :




Inscription en ligne obligatoire


Participation aux frais :

* gratuit pour les membres d'Aristote (Arcsys Software, BnF, Bull, CEA, Cerfacs, CINES, CIRAD, CNES, CNRS, Docapost, Ecole Polytechnique, EDF, GENCI, HP, IFPEN, IFREMER, IFFSTAR, INRA, INRIA, IRSTEA, Kertios, MIM, ONERA, REAL.NOT, SBA, Synchrotron Soleil, Thales, Xirius Informatique) et les intervenants,

* payant pour les non membres : 60 €, par chèque à l'ordre de “Association Aristote” à remettre à l'entrée du séminaire, ou par virement bancaire (IBAN : FR76 3000 4008 8600 0042 1466 411)

Une facture acquittée sera envoyée à chaque participant.




Téléchargez l'appli X Campus pour vous repérer à l'Ecole :

sur Apple Store sur Android


Éléments de programme (programme complet à venir)

09h00-09h30 Accueil & café
09h30-10h00 x Régis Chatellier CNIL
10h00-10h30 xCôme BerbainSecrétariat d'État au numérique
10h30-11h00 xThanh-Long HuynhQuantcube Technology
11h00-11h15 Pause café
11h15-11h45 xMaître Nathalie PuigserverP3B Avocats
11h45-12h15 xyz
12h15-12h45 xyz
12h45-14h15 Déjeuner buffet au salon d'Honneur
14h15-14h45 xMaître Marc-Antoine Ledieu Ledieu Avocat
14h45-15h15 L'open data, l'avenir du big data Jean-Marc Lazard OpenDataSoft
15h15-15h20 Open scienceJean-Gabriel GanasciaCNRS
15h20-15h50 xDr Christophe RichardSanteos (Atos Worldline)
15h50-16h05 Pause café
16h05-16h35 Smart citiesJules Henri GavettiIkoula Green Business
16h35-17h05 xyz
17h05-17h15Conclusions avec la salleBernard Monnier



Résumés des présentations

Open science Jean-Gabriel Ganascia, CNRS

L’accès ouvert aux données et aux publications scientifiques semble, au premier abord, partir d’une irrécusable générosité. Toutefois, un examen approfondi montre que, selon les disciplines et les contextes, il prend des formes extrêmement variées. De plus, le partage résultant de cette ouverture n’est pas toujours équitable ce qui pose parfois des problèmes d’ordre éthique. Ce sont toutes ces questions qui feront l’objet d’une présentation et d’un débat.

Jean-Gabriel Ganascia est Président du Comité d'éthique du CNRS

L’open data, l’avenir du big data Jean-Marc Lazard, OpenDataSoft

Carburant des algorithmes, les données semblent aujourd’hui le bien le plus convoité des organisations dans leur quête d’innovation. Au point de poser la question de leur circulation car nul ne détient à lui seul toutes les données nécessaires à son activité. Grâce à l’open data, entre autres, est en train d’émerger petit à petit un véritable web des données où la valeur de ces dernières ne se mesure plus qu’à l’aune de leur usage. Et loin des grands projets technocentriques, de véritables changements sont à l’oeuvre dans nos villes, nos administrations et entreprises qui voient dans l’open data un puissant levier pour davantage de performance et d’innovation. Plusieurs cas concrets seront présentés pour illustrer cela.

Jean-Marc Lazard est le fondateur et Président d'OpenDataSoft, plateforme française conçue pour l'ouverture et le partage de données. Dans 16 pays, plus de 130 villes (Paris, Bruxelles, Bristol, Potsdam …), administrations et entreprises (Saint-Gobain, Enedis, BPCE, Veolia, Suez …) l’utilisent pour la gouvernance et la valorisation de leur patrimoine de données.

Smart cities Jules Henri Gavetti, Ikoula Green Business

« En 2030, 5 milliards d’habitants vivront dans les villes. Les villes grandissent de plus en plus vite, consomment de plus en plus d’énergie, d’eau et polluent comme jamais dans l’histoire. Cette contrainte conduit les urbanistes à penser la ville intelligemment. Le marché global des « smart cities » a été évalué à 520 milliards de dollars en 2011 et devrait doubler dans les 5 prochaines années. Certaines villes comme Nice ou Issy-les-moulinaux sont devenues des laboratoires destinés à expérimenter et concevoir des modèles de ce que sera la ville de demain. A cet effet, il sera plus que nécessaire de collecter des Big datas sur la consommation d’énergie et les transports. Internet va jouer un rôle clé dans la transmission de ces informations du domicile à l’opérateur et les ordinateurs vont tourner à plein régime » Patricia Laurent de Green Univers.

Speakers, Chairs, Committee members

Bernard Monnier Olivier Seznec Christophe CalvinRégine Lombard Valérie Masson-Patrimonio
Jean-Marc Lazard Jean-Gabriel Ganascia XX X
sem_open_data.txt · Dernière modification: 2018/02/23 16:31 par lombard
CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 3.0 Unported
www.chimeric.de Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0